Parcours Chassepierre-Linglé

Parcours Chassepierre-Linglé 22 KM (+/-4 H 30), OUVERT TOUTE L’ANNÉE SELON LES CONDITIONS DE L’ARRÊTÉ EN VIGUEUR

 

Après Chassepierre, la Semois remonte vers le nord pour entamer son cours entièrement forestier, jusqu’à la frontière française quelques 95 km plus loin. Un arrêt est recommandé à 2 km en aval de Chassepierre, aire « Conry » (accès malaisé en voiture, camping de Sainte-Cécile, privé) avant une étape de 10 km en forêt sans aire de débarquement.  La rivière suit son cours amusant et facile ; à 4,5 km en aval de l’aire « Conry », le barrage de la Vanne des Moines peut être franchi en portant (prudent) ou en se mouillant (sportif). Pour franchir en navigant, emprunter la passe aménagée à l’extrémité droite du barrage (à environ 2 mètres de la rive, repérage impératif) ; c’est le passage le plus à droite qui est utilisé, la partie gauche de la passe, trop raide, ne convient pas (risque de chavirage et danger du fait des blocs de béton au fond de l’eau). Par portage, faire passer les embarcations sur les rochers du barrage, plutôt sur la gauche, avec une remise à l’eau facile en aval sur les graviers d’un vague ilot. 

Environ 5 km après la vanne des Moines, deux méandres serrés amènent à un premier herbier, sur une courte distance, puis après quelques centaines de mètres, la forêt s’ouvre à gauche sur le parc de l’ancien Prieuré de Conques. Encore un méandre et à la sortie de celui-ci, un ancien barrage doit être à nouveau franchi : passage à repérer selon le niveau d’eau, généralement plus aisé sur la droite. A 150 mètres en aval du barrage, en rive droite, aire de « Champ le Monde » (accostage délicat, rochers, blocs de béton, branches, manœuvre malaisée, pas de parking). 

Un kilomètre plus loin, après le grand pont du chemin de fer (aujourd’hui désaffecté), le barrage du Moulin Willaime apparaît, avec le camping sur la droite. Il existe un passage entre les grosses pierres, non aménagé et étroit, situé sur la partie gauche et relativement au milieu du barrage. Difficilement repérable, ce passage oblige à effectuer un virage très serré sur la droite immédiatement après le franchissement. La manœuvre étant délicate pour des débutants avec un canoë ou un kayak biplace, il est souvent préférable de porter l’embarcation sur le barrage (choisir alors de passer près du Moulin, sur la droite du barrage).

Environ 300 m en aval du barrage, à l’extrémité d’une prairie (privée, accès soumis à autorisation du camping voisin), en rive droite, aire du Moulin Willaime (accès voiture, petit parking). La rivière s’enfonce ensuite en forêt pour un long méandre, formant le Tombeau du Chevalier. A 6 km en aval du Moulin Willaime, le courant s’assagit très nettement à l’approche de la plage d’Herbeumont (rive droite). 

Le barrage des Nawés (ou Moulin Deleau) se franchit via une succession de passes sur la gauche du barrage. Attention, présence de ferrailles sur les flancs des passes et dans l’eau : pour les embarcations peu manœuvrables (canoë, kayak biplace), passer de préférence à vide en guidant son embarcation à la corde. 

En aval du Moulin Deleau, la Semois conduit à Linglé, aire en rive gauche, juste à l’amont du pont (manœuvre et parking aisés). A partir de cet endroit, la Semois devient « navigable » ou plutôt « flottable » au sens de la législation sur les voies hydrauliques, réminiscence de l’histoire des lieux où les productions agricoles et forestières voyageaient sur la rivière, par préférence aux chemins forestiers, isolés et difficiles.

(Source : Kayak.environnement.wallonie.be)

 

 

KAYAK , RANDONNEES, CHASSEPIERRE

Infos kayak

Chiny-kayak

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.